Hôtel de ville | 60, rue de la République - 69680 CHASSIEU | Tél. 04 72 05 44 00 | HORAIRES | PLAN | CONTACT

Chassieu.fr
Localiser la mairie de Chassieu

Hôtel de ville

60, rue de la République - 69680 CHASSIEU
Tél. 04 72 05 44 00 - fax 04 78 49 86 36
Formulaire de contactHorairesLes services municipaux

Agenda

Toutes les dates
Accueil>Cadre de vie>L'environnement>Les parcs et jardins

Les parcs et jardins

Le patrimoine arboré

Le 4 avril 2012, lors du Forum 21 au Karavan théâtre, le Maire de Chassieu et le Vice Président du Grand Lyon représentant le Président du Grand Lyon ont signé la charte de l'arbre du Grand Lyon. Le service des Espaces verts décline actuellement cette charte au niveau communal. Le plan d'actions communal devrait comporter 10 actions en faveur du patrimoine arboré de la commune.

Reconquérir la nature en ville

Respecter l’environnement et reconquérir la nature en ville, ce sont aussi des pratiques de gestion écologique des espaces verts (zéro pesticide, choix d’espèces végétales moins gourmandes en eau, création de haies bocagères favorisant la circulation des espèces animales entre zone agricole et zone urbaine, réduction du nombre de tontes pour favoriser la biodiversité, expérimentation de la tonte écologique de l’herbe avec les moutons, mise en place de l’arrosage automatique écologique…).

Le concours des villas et balcons fleuris

Chaque année, le service Environnement et le service des Espaces verts de Chassieu organisent le concours des villas et balcons fleuris.
Tout Chasseland souhaitant participer doit s'inscrire auprès du service Environnement avant le 5 juin de l'année en cours. Le jury note les maisons et balcons lors de deux passages : en juin et en septembre. La remise des prix a lieu à Chassieu. Les fleuristes de la commune offrent des bouquets et roses aux gagnants et participants. Des bons d'achat chez ces mêmes fleuristes sont offerts à tous les participants par la mairie.

Les haies

//////////////

 Article 670

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Les arbres qui se trouvent dans la haie mitoyenne sont mitoyens comme la haie. Les arbres plantés sur la ligne séparative de deux héritages sont aussi réputés mitoyens. Lorsqu'ils meurent ou lorsqu'ils sont coupés ou arrachés, ces arbres sont partagés par moitié. Les fruits sont recueillis à frais communs et partagés aussi par moitié, soit qu'ils tombent naturellement, soit que la chute en ait été provoquée, soit qu'ils aient été cueillis.
 
Chaque propriétaire a le droit d'exiger que les arbres mitoyens soient arrachés.

 Article 671  

Créé par Loi 1804-03-19 promulguée le 29 mars 1804
Il n'est permis d'avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu'à la distance prescrite par les règlements particuliers actuellement existants, ou par des usages constants et reconnus et, à défaut de règlements et usages, qu'à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse deux

mètres, et à la distance d'un demi-mètre pour les autres plantations.
 
Les arbres, arbustes et arbrisseaux de toute espèce peuvent être plantés en espaliers, de chaque côté du mur séparatif, sans que l'on soit tenu d'observer aucune distance, mais ils ne pourront dépasser la crête du mur.
 
Si le mur n'est pas mitoyen, le propriétaire seul a le droit d'y appuyer les espaliers.
 
 Article 672 

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Le voisin peut exiger que les arbres, arbrisseaux et arbustes, plantés à une distance moindre que la distance légale, soient arrachés ou réduits à la hauteur déterminée dans l'article précédent, à moins qu'il n'y ait titre, destination du père de famille ou prescription trentenaire.
 
Si les arbres meurent ou s'ils sont coupés ou arrachés, le voisin ne peut les remplacer qu'en observant les distances légales.
 
 Article 673 

Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent.
 
Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son héritage, il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative.
 
Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible.

//////////////

La mairie et vous

Cadre de vie

Au quotidien

De 0 à 25 ans

Vivre ensemble

Culture

Sport

Associations